domenica 30 luglio 2017

La Croix
(Loup Besmond de Senneville) Au cours de l’angélus, à Rome, François a évoqué les victimes « innocentes de l’exploitation économique ou sexuelle et du trafic. Le pape François a réclamé dimanche 30 juillet l’engagement de tous pour en finir avec le trafic d’être humains, une « plaie aberrante » et « criminelle ». S’adressant devant des milliers de fidèles réunis place Saint-Pierre au Vatican à l’occasion de la prière de l’angélus, il a également dénoncé la banalisation de cette forme d'« esclavage moderne ». (...)