martedì 18 luglio 2017

Le Monde
(Josiane Kouagheu) Début juin, le corps sans vie de Mgr Jean Marie Benoît Bala était retrouvé dans les eaux de la rivière Sanaga. Un mystérieux mot avait mis les enquêteurs sur la piste. A Bafia, les habitants sont encore sous le choc. Plus d’un mois après la découverte, le 2 juin, du corps sans vie dans les eaux du fleuve Sanaga de Mgr Jean Marie Benoît Bala, évêque du diocèse de cette petite ville située à 120 km de Yaoundé, capitale du Cameroun (...)