mercoledì 7 ottobre 2015

I-Media
(Antoine-Marie Izoard) Pour peu que l’on tente de sortir d’une lecture binaire malheureusement assez répandue – du type “le pape ferme la porte aux divorcés-remariés“ ou à l’inverse “l’Eglise s’ouvre enfin aux homosexuels“ -, force est de constater que les propos du pape François au début du second synode sur la famille laissent place à de nombreuses questions. Quatre jours après l’ouverture solennelle (...)