lunedì 1 novembre 2021

Myanmar
Les militaires au pouvoir accusent l’opposition d’avoir incendié un village

(AFP - La Presse)
Les militaires au pouvoir en Birmanie ont accusé samedi des combattants anti-junte d’avoir provoqué un incendie qui a ravagé une ville de l’ouest du pays où se trouvait un bureau de l’ONG Save the Children. Vendredi, des médias locaux et des témoins ont rapporté que les forces armées de la junte avaient bombardé la ville de Thantlang, dans l’État Chin, après une confrontation avec des forces locales d’autodéfense. Selon des habitants, un incendie a ensuite ravagé la ville de 7500 personnes, détruisant des dizaines d’habitations et autres bâtiments, dont un bureau de Save the Children, ce que l’ONG installée à Londres a confirmé dans un communiqué. La junte a fait état samedi de deux églises et 70 habitations détruites par le feu à Thantlang, accusant les forces de défense du peuple (PDF) d’être à l’origine de l’incendie. (...)