venerdì 11 agosto 2017

La Croix
(Marie Malzac) Après avoir proposé, en vain, ses services de médiateur, le Saint-Siège a adopté un ton plus ferme à l’égard de la dérive autoritaire du gouvernement chaviste. Il s’était montré jusque-là plus conciliant que les évêques vénézuéliens, qui s’opposent frontalement au président Nicolas Maduro. Alors que la crise au Venezuela semble sans issue, le Vatican peut-il encore jouer un rôle pour sortir le pays de l’impasse ? (...)