domenica 13 agosto 2017

Le Figaro
(Alexis Feertchak) À propos du père Preynat, l'archevêque de Lyon se défend d'avoir «couvert» l'affaire, mais explique au journal Le Monde que «sa mesure n'a pas été à la hauteur de l'enjeu». Il salue par ailleurs l'attitude pastorale du pape François sur les questions sociétales ou migratoires et sur la réforme de l'Église. C'est un mea culpa à mi-mot auquel s'est prêté le cardinal Philippe Barbarin dans un long entretien au journal Le Monde. Archevêque de Lyon (...)