mercoledì 5 luglio 2017

Repubblica Centrafricana
L'horreur des combats en Centrafrique racontée sur les réseaux sociaux
VoA
"Des tirs nourris à Zémio. Impossible de sortir". Des messages comme celui-ci, posté mardi matin sur Facebook, l'abbé Jean-Alain Zembi en publie tous les jours depuis Zémio, dans le sud-est de la Centrafrique. Depuis le début des violences dans la ville, le 28 juin, les liaisons téléphoniques sont coupées et la ville sous contrôle d'hommes armés non identifiés. (...)