sabato 22 luglio 2017

Regno Unito
Le dialogue interreligieux panse les plaies de Manchester deux mois après l’attentat
La Croix
(Delphine Allaire) À Manchester, le souvenir de l’attentat où ont péri 22 personnes lors du concert de la chanteuse Ariana Grande le 22 mai, demeure vif dans les esprits, toujours endeuillés. Pour souder et raffermir la foi parfois ébranlée des croyants, des initiatives interreligieuses essaiment, à l’image de l’événement «Paix et unité: notre Manchester», (...)