lunedì 22 maggio 2017

Vaticano
Callista Gingrich, une ambassadrice américaine peu conventionnelle au Vatican
La Croix
(Alexis Buisson) Pour la plupart des Américains, elle est la figure de la parfaite épouse de politique, souriante et silencieuse aux côtés de son mari. « Elle », c’est Callista Gingrich. Discrète dans les médias, cette blonde platine aux grands yeux bleus et au visage anguleux vit depuis des années dans l’ombre de son mari, Newt Gingrich, dont elle semble inséparable. Ce dernier fut, en tant que président de la Chambre des représentants sous Bill Clinton de 1995 à 1999, le républicain le plus puissant du pays. (...)