venerdì 19 maggio 2017

Urbi et Orbi - La Croix
Plusieurs dizaines de musulmans ont été tués par un groupe armé dans cette localité de l’est de la Centrafrique. À Bangassou, petite ville de l’est de la Centrafrique, à 500 kilomètres de la capitale Bangui, l’évêque espagnol Juan José Aguirre Munos a appris au fil des coups d’État, du passage des rébellions et des exactions de l’Armée de libération du Seigneur (LRA), à sauver des vies en mettant la sienne en péril. Le week-end du 13 et 14 mai, il a une fois encore tenté de stopper le massacre en cours en faisant obstacle de son corps. (...)