sabato 27 maggio 2017

Zenit
(Anita Bourdin) Le pape souligne que l’hôpital pédiatrique Gaslini de Gênes est né d’un « acte d’amour » d’un papa dont la petite fille était morte, et qu’il l’a voulu inspiré par la foi catholique. L epape a encouragé l’hôpital à « continuer à être un symbole de générosité et de solidarité ». Il leur a donné comme modèle le « bon samaritain » de l’Evangile. Après son déjeuner avec des détenus et des personnes en grande précarité, le  pape François a quitté  le sanctuaire de Notre Dame de la Guardia de Gênes pour se rendre en voiture à l’hôpital pédiatrique “Giannina Gaslini” où il est arrivé avec plus d’une heure de retard sur le programme. (...)