lunedì 29 maggio 2017

Italia
Le pape François veut réveiller l’Église italienne
La Croix
(Nicolas Senèze) Où que l’on se trouve dans Gênes, il est difficile de rater le port, le plus grand d’Italie et qui fit la puissance de la ville. Celui d’où sont aussi partis des millions d’émigrants, dont le propre père de Jorge Mario Bergoglio, un jour d’hiver 1929. « Être ici me rappelle d’où est parti mon papa. C’est une grande émotion », a d’ailleurs confié François, samedi 27 mai, en rencontrant les ouvriers d’une aciérie lors de son voyage dans la cité ligure. (...)