domenica 13 novembre 2016

ouest-france.fr
Dans une messe en faveur des pauvres et des sans-abri, le pape François a mis en garde dimanche contre « la conscience anesthésiée » de ceux qui voient les plus faibles comme un fardeau et non comme des frères et soeurs dans le besoin. Environ 6 000 personnes sans-abri, pauvres ou déplacées venues d'une dizaine de pays européens et d'Afrique ont été accueillies par des organisations caritatives au Vatican pour un jubilé des personnes exclues dans le cadre de l'Année de la miséricorde qui s'achève la semaine prochaine. (...)