lunedì 28 novembre 2016

La Croix
(Claire Lesegretain, Loup Besmond de Senneville et Frédéric Mounier) Dès 1960, le leader cubain faisait fermer les journaux catholiques. En 1998, avant l’arrivée de Jean-Paul II, Fidel Castro avait souligné les points de convergence entre la doctrine sociale de l’Église et les idéaux castristes. « Avons-nous raté quelque chose avec lui ? », s’interrogeait un jésuite du collège Belen de La Havane, que Fidel Castro avait fréquenté adolescent (1). De fait, les relations entre le leader cubain et l’Église catholique, ont été difficiles, (...)